audience



Elevage des Anges Gardiens du Bosc



Les phases evolutives ou developpement psychomoteur et comportemental du chiot

M.A.J. le 12/11/2011




1 - Periode prenatale ou antenatale


C'est la période de la gestation.

Le sens tactile se développe très tôt et il est à penser, que les chiots sont sensibles aux caresses sur le ventre que l'on fait à la chienne.
Les états de stress de la mère peuvent se communiquer aux foetus.


2 - Periode neonatale ou phase vegetative (1ere et 2eme semaine)


Elle commence à la naissance pour se terminer à l'ouverture des paupières (10 - 15jours).

Pourquoi aussi appelée phase végétative ?
Tout simplement, car, l'essentiel de la vie des chiots semble être dominé par le sommeil et quelques activités réflexes.

Le chiot ne réagit qu'aux simulations tactiles et s'oriente vers les sources de chaleur en rampant.

A la naissance, le chiot a un cerveau qui est vierge et qui doit se construire : c'est la myélinisation.
La myélinisation commence vers l'avant avant d'aller vers les membres postérieurs. Les chiots ne se servent que de leurs pattes de devant pour se tirer : ils rampent.
C'est également pour cela, que la perception douloureuse n'est pas réellement présente à la naissance et les premiers jours.

La myélinisation se termine réellement vers la 7ème semaine.

Dans la deuxième semaine, les sens se mettent en fonction.

Cette période est dominée par certains réflexes :

C'est aussi la période d'attachement de la mère à ses chiots.


3 - Periode de transition ou phase d'eveil (jusqu'à la 3eme semaine)


Elle débute à l'ouverture des paupières (vers 10 à 15 jours) pour se terminer dès que le chiot commence à entendre, à réagir aux bruits : 4ème semaine.

C'est la phase d'apprentissage de la vie vis à vis de la fraterie, de la mère, des autres chiens et de l'humain. La vison n'est pas encore parfaite à ce stade.

Les chiots se risquent à un début d'exploration, se tiennent sur leur 4 pattes, commencent à jouer, à s'attacher à leur mère et à reconnaître l'identité de leur congénère (phénomène d'imprégnation).

Très important pour sa vie future. Il doit se reconnaitre à son inviduallité ; c'est à dire comme un chien (attention donc au chiot unique ou orphelin - Il peut avoir un problème de comportement plus tard , du à la non communication avec ceux de son espèce).

C'est le moment, pour commencer à profiter des temps d'éveil des chiots pour les habituer à la présence et à l'odeur humaine, à les manipuler doucement.

Il a normalement acquis les capacités de défense immunitaire et de régulation thermique.


4 - Periode de formation ou phase de maturation (4eme a 7eme semaine) et periode de socialisation (de 8 a 12 semaines)


C'est une phase d'apprentissage de la vie sociale qui débute
Elle commence par la période d'attraction : même pas peur, jusqu'à la 6ème semaine environ
Et se termine par la période d'aversion : tout va me manger (de ce qui est nouveau) à partir de : 7 - 8 - 9 - 10 - 11 voir même jusqu'à la 12ème semaine.

A 5 semaines
C'est l'apparition des premiers signes d'une activité coordonnée de groupe.
Le chiot ébauche des poursuites, défend un objet, de la nourriture, ect...

A 6 semaines
Le chiot traduit la plupart des modèles du comportement de l'adulte.

A cette période le chiot acquiert une grande mobilité, il voit et entend très bien, il suit du regard les objets en mouvement.
C'est aussi l'exploration de l'espace environnant.
Il développe des relations sociales et des réactions émotionnelles primaires.

A 7 semaines
Le sentiment de peur commence à apparaître, mais il est maîtrisable.

De 7 à 8 semaines
C'est la période pour des tests.
La maturation est suffisante pour exprimer la plupart des potentialités caractérielles qui sont génétiquement déterminées.
Le cerveau est fonctionnel, mais pas terminé

Dans cette période de formation, au fur et à mesure, les chiots deviennent capables de communiquer et acquièrent le sens de la hiérarchie en interprétant les réprimandes maternelles, les signes olfactifs ou posturaux.

On comprend donc l'importance des qualités de mère de la chienne et du professionnalisme de l'éleveur.

Il faut prendre le temps nécessaire pour observer les chiots pendant toutes ces phases de développement et s'occuper individuellement de ceux-ci afin de les habituer à leur environnement futur.

Ce sont des périodes sensibles et il faut stimuler chaque chiot aux bruits, aux odeurs, à la voiture, aux enfants etc ...

Il faut leur apporter des activités ludiques et les mettre également sous surveillance bien sur avec des chiens adultes fiables, afin que les codes canins déjà appris par la mère soient renforcés.

Un éleveur (un vrai) doit pouvoir dire approximativement à 5 - 6 semaines le tempérament de chaque chiot.
C'est pourquoi à l'Elevage, je demande par écrit ce que les futurs propriétaires "attendent" du futur chiot/chien, afin de le conseiller au mieux. Ici, on ne choisi son chiot que si plusieurs peuvent convenir aux "souhaits"

De 8 à 12 semaines
Toujours dans la période d'apprentissage social, mais aussi de la fixation de la peur.

Au delà de la 12ème semaine, il n'y aura plus trop de possibilité d'apprentissage social si celui-ci n'a pas été au moins ébauché.
Les défaillances entraïneront des difficultés de relations avec ses congénères ou son propriétaire.


5 - Periode Pre puberte ou juvenile - phase de hierarchisation


C'est le renforcement de la socialisation primaire.

Avant l'âge de 3 mois, le développement du cerveau est accéléré, c'est donc une période très importante.

Après 3 mois, si le chiot est isolé, même après avoir été socialisé, il y a un risque de désocialisation.

Il faut donc toujours renforcer les contacts et relations avec ses congénères et les humains en particulier les enfants.

De 13 à 16 semaines, le chiot commence à établir sa position dans la hiérarchie et devient plus indépendant.

Cette phase s'étend jusqu'à 6 mois.


Il faut garder à l'esprit que l'inné, même s'il est prépondérant, peut être modifié par tous les soins prodigués par le nouveau propriétaire à son chiot.
Il renforcera ainsi certains cotés de sa personnalité et en affaiblira d'autres.

Il est important de souligner, que le chiot aura à affronter le mode de vie des humains, avec la ville où pour lui tout est agression
et que le jeu est le maître mot de la résistance au stress

Le comportement exploratif avec son attrait de la nouveauté, la satisfaction des pulsions, le besoin de changement, va réduire les conflits intérieurs
et créer un rapport d'efficacité et de familiarité avec son environnement

A savoir, qu'un chiot qui a été correctement socialisé à l'élevage, va perdre ces notions, par le fait du maître (pas de repère hiérarchique) et du fait du nouveau milieu.



Quelques conséquences pathologiques lors d'une mauvaise expérience
ou une période de sociabilisation pauvre



Autres comportements inadaptés


Comment fabriquer un chien à problème ?
Malheureusement, se sont les erreurs du maître, mais rassurez vous, tous les maîtres font des erreurs.
Là, où il faut faire attention, c'est bien sûr, de ne faire, que de petites erreurs, afin de ne pas trop perturber le chiot et de pouvoir "rattraper" ses erreurs.
Les "erreurs" sont les renforcement INVOLONTAIRES des mauvais comportements du chiot


Si à l'âge de 8 semaines, le chiot à la chance de fréquenter une Ecole du Chiot, celui-ci aura une bonne autonomie émotionnelle.

Voici un exemple, selon Scott et Fuller :
Un chiot pris dans un milieu d'élevage avec isolement partiel est présenté 10 minutes par jour à une personne inconnue et assise dans une pièce.


La socialisation primaire intra et interspécifique est très importante pour avoir plus tard un chiot sans problème, elle se termine vers 3 mois environ, d'ou l'importance de pouvoir aller à une Ecole du chiot à 2 mois.
A partir de 4 mois, le chiot doit apprendre à respecter les maîtres et à se soumettre à des règles.
Les maîtres néophytes apprendront les bons codes, mots, gestes à l'Ecole du Chiot.



Page d'accueil Menu principal